Notre mission

mission

La mission première du Grand Séminaire de l’Archidiocèse de Montréal est de former des prêtres profondément attachés à Jésus-Christ, à son Évangile et à l’Église Catholique. Cette tradition d’excellence dans la formation des futurs prêtres, qui nous rend si unique, s’ouvre aussi au grand public. Le Grand Séminaire de l’Archidiocèse de Montréal est devenu, en septembre 2021, un centre de formation générale de base en théologie, en philosophie et en pastorale, pour quiconque – religieuses et religieux comme laïques et laïcs – intéressé par ces disciplines. Le Grand Séminaire offre également le programme de formation au diaconat permanent.

Notre équipe

Le collège des formateurs

Le collège des formateurs du Grand Séminaire de l’Archidiocèse de Montréal est formé d’une équipe de six personnes : quatre prêtres, une laïque et une religieuse. C’est une équipe multidisciplinaire qui anime la communauté du Grand Séminaire et qui travaille en collégialité. Son objectif est de former des pasteurs au service du Peuple de Dieu qui seront en communion avec leur évêque. Le Collège des formateurs supervise la formation selon la Parole de Dieu et les orientations de l’Église Catholique.

M. Guy Guindon

PSS – Recteur, responsable du groupe-vie de l’année pastorale

Monsieur l’abbé Guy Guindon a été ordonné prêtre le 24 août 1984. Il est prêtre diocésain pour le diocèse de Saint-Jérôme. Il a été vicaire deux ans à la paroisse Saint-Louis-de-France de Terrebonne. Il a été le responsable d’un comité pour fonder la paroisse Esther Blondin à Terrebonne. Il a été par la suite curé à la paroisse de Saint-Louis-de-France à Terrebonne de 1986 à 1995. Il a complété une maîtrise en théologie pastorale en 1995 à l’Université de Montréal. Il a été co-auteur du livre « Le drame spirituel des adolescents » dans le cadre de la recherche-action du diocèse de Saint-Jérôme. De 1995 à 1997, il a complété une licence canonique en catéchèse à l’Institut Supérieur de Pastorale catéchétique de l’Institut Catholique de Paris.

De 1995 à 2002, il a été curé des deux paroisses Saint-Antoine-des-Laurentides et de Sainte-Sophie qu’il a fusionnées tout en étant responsable de la pastorale vocationnelle. Il a été organisateur diocésain pour la Journée Mondiale de la Jeunesse de Toronto en 2002. De 2002 à 2007, il a été curé des paroisses Sainte-Thérèse d’Avila et Sacré-Cœur de la ville de Sainte-Thérèse. Il a animé l’équipe qui a fait la fusion de ces deux paroisses. Il devient candidat pour la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice en 2007. Il a fait la formation pour être Sulpicien en 2010 (la « solitude »).

De 2010 à 2018, il a été un des membres de l’équipe de formation du Grand Séminaire de Montréal. Il a été professeur et directeur du département de pastorale de 2010 à 2018 à l’Institut de Formation Théologique de Montréal. En 2017, il a complété un doctorat en théologie pratique à l’Université Laval à Québec. Il a été nommé recteur du Grand Séminaire de Montréal de 2018. Il a été confirmé en 2019 dans son poste de recteur du Grand Séminaire.

M. Robert Gauthier

PSS – Responsable du groupe-vie configuration au Christ Serviteur et Pasteur)

Monsieur l’abbé Robert Gauthier a rejoint l’équipe des formateurs du Grand Séminaire de Montréal en août 2019. Durant les trimestres d’automne et d’hiver de cette dernière année académique, il a enseigné le cours Vie chrétienne et sexualité et le cours de Bioéthique.

De 2013 à 2018, le Père Robert a travaillé au St. Joseph Seminary à Edmonton en Alberta. Au Newman Theological College, il était chargé d’enseigner le cours Introduction to Moral Theology. Détenteur de deux licences canoniques, une obtenue à l’Université de Montréal (1997) et l’autre à l’Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille à Rome (2007), le père Robert a donc rédigé deux mémoires de licence : le premier portait sur le non-remariage des catholiques divorcés et le second traitait du phénomène de la conscience morale dans la vie et les écrits de saint John Henry Newman.

Outre le fait qu’il ait servi durant cinq années dans une paroisse de Repentigny (1997-2002), le père Robert, en 2018, a été élu 3e consulteur de l’actuel Conseil de la province canadienne des Prêtres de Saint-Sulpice.

Mme Ellen Roderick

Professeure – (Responsable de la formation humaine)

Mme Roderick est codirectrice du Centre diocésain pour le mariage, la vie et la famille, récemment créé, dans l’archidiocèse de Montréal. En 2016, elle rejoint le corps professoral de l’IFTM où elle enseigne la théologie morale et la bioéthique.

Née à Saint John, N.B., elle est diplômée en chimie et en philosophie de Saint Francis Xavier University. Après avoir passé quelques années dans la communauté de l’Arche, elle poursuit ses études de maîtrise et de doctorat en théologie à l’Institut pontifical Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille, à l’Université catholique d’Amérique à Washington, DC. Sa thèse porte sur la notion de liberté dans la pensée de Hans Urs Von Balthasar.

Mme Roderick est également membre de l’English Speaking Catholic Council of Montreal et siège au conseil consultatif du Cardus Religious Freedom Institute.

Elle est membre du collège des formateurs du Grand Séminaire de l’Archidiocèse de Montréal.

Abbé Silvain Cloutier

Prêtre diocésain – (Responsable de l’année de fondation spirituelle et humaine, année propédeutique)

Né à Montréal, l’abbé Silvain Cloutier a été formé au Grand Séminaire de Montréal de 1996 à 2002. Il a vécu des stages pastoraux dans des unités pastorales de Côte-des-Neiges et de Montréal-Nord.

Ordonné prêtre le 14 décembre 2006 à la paroisse St-Vincent-Marie-Strambi, il est ensuite nommé vicaire dans des paroisses du secteur Mercier-Est et d’Hochelaga-Maisonneuve où il exerce son ministère jusqu’à ce que l’archevêque de Montréal lui confie la charge d’œuvrer au service du Maître de la Moisson pour les vocations sacerdotales. C’est en 2012 que l’abbé Silvain Cloutier devient directeur du Service diocésain de la pastorale des Vocations Sacerdotales du diocèse de Montréal. Il a suivi des ateliers de formations comme directeur de vocation en Europe (France et Rome) ainsi qu’aux États-Unis.

Il est actuellement vice-président de l’Association des Responsables Diocésains de la Pastorale des Vocations au Québec, directeur de l’Œuvre des Vocations du Diocèse de Montréal et directeur des vocations pour les francophones du diocèse de Montréal. Il est aussi membre du Conseil d’administration de l’Association des Anciens du Grand Séminaire (AGS) de Montréal.
Depuis septembre 2020, il est membre du collège des formateurs du Grand Séminaire de l’archidiocèse de Montréal où il est nommé responsable de l’année de Fondation Spirituelle (année propédeutique).

Sœur Natalia Vazquez

Congrégation Mater Dei – (Responsable de la formation spirituelle)

Sœur Natalia est née dans la province de Mendoza en Argentine. En 2005, elle est entrée dans la Congrégation Mater Dei, dans le diocèse de San Luis en Argentine. Dans les premières années de sa vie religieuse, son apostolat principal était l’accompagnement et la formation des jeunes universitaires.

À l’été 2012, elle est arrivée à Saint-Jérôme avec sa communauté. Dans le diocèse de Saint-Jérôme, elle a été coordonnatrice de paroisse (2013-2016) et agente de pastorale (2016-2020). Elle s’est occupée de la pastorale des aînés, de la formation de ministres extraordinaires de la Communion et de l’organisation de retraites et de pèlerinages. De plus, elle faisait occasionnellement des visites aux prêtres retraités.

En 2017, elle a terminé sa formation en philosophie et théologie, obtenant le titre de professeur en Doctrine Sacrée dans l’Institut Mater Dei. En 2021, elle a obtenu une Maîtrise en théologie pastorale à l’IFTM; le titre de son mémoire est : « La vie spirituelle du prêtre diocésain et son ministère : importance, corrélation et répercussions. Quelques propositions pour une pastorale de soutien auprès des prêtres diocésains du Québec dans le contexte actuel ».

Depuis le mois d’août 2020, elle a commencé, avec la permission de sa Congrégation, une expérience d’une vie consacrée exclusivement à la prière et à l’apostolat auprès des prêtres (incluant les futurs prêtres) dans le diocèse de Montréal. Elle a été nommée membre du Collège des formateurs du Grand Séminaire de l’Archidiocèse de Montréal au mois d’août 2020. 

Mme Catherine Prud’homme

Direction des études

M. François Bérubé

Adjoint administratif

Séminaristes 2022-2023

JONATHAN BAKER

Séminariste en année pastorale

Je suis né et j’ai grandi à Montréal. Avant d’entrer au séminaire, j’ai étudié la philosophie et la théologie au collège Our Lady Seat of Wisdom à Barry’s Bay, en Ontario, et obtenu un baccalauréat en philosophie de l’Université franciscaine de Steubenville, Ohio.

Je suis actuellement séminariste pour l’archidiocèse de Montréal en théologie 2.

Un de mes passages bibliques favoris est: « Je suis venu jeter le feu sur la terre… » Lc 12,49.

CHARBEL DAW

Séminariste en année de stage 2, diacre transitoire

Je suis né au Liban, j’ai grandi et fait mes études au Sénégal où j’ai obtenu un doctorat en pharmacie à l’université de Dakar. J’ai ensuite obtenu un DESS en toxicologie du médicament à l’université Paris V en France. Je suis arrivé à Montréal en 2011 où j’ai obtenu une maîtrise en théologie pratique à l’université de Montréal.

Je suis actuellement séminariste en théologie III, 6e année de formation, pour le diocèse de Montréal.

Une parole que j’aime particulièrement: “Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres” Jn 8,12

PAUL-ÉMILE DURAND

Séminariste en année pastorale

9e enfant d’une famille de Québec, j’ai grandi dans la Capitale Nationale jusqu’à mes 20 ans. J’y ai fait mon secondaire au Petit Séminaire Diocésain de Québec, puis un diplôme de Sciences, Lettres et Arts avant de partir en Suisse pour un an de formation intégrale et fondamentale à l’Institut Philanthropos. Si ma jeunesse a été résolument chrétienne, notamment grâce au petit séminaire, mon année en Suisse m’a beaucoup apporté spirituellement, intellectuellement et humainement et a fait éclore bien des choses qui étaient en germe en moi. J’ai ensuite entrepris un baccalauréat en philosophie à l’Université Laval, avec une deuxième année de ce programme en échange à Paris. Cette année fut l’occasion de vivre dans une paroisse extrêmement vivante de la Ville Lumière : la découverte de la vie des prêtres dans leur quotidien fut un apport considérable pour mon discernement vocationnel, qui était déjà bien avancé à l’époque. C’est après ces quelques années de préparation et de discernement que je suis entré à Ars en propédeutique, le village du Saint Curé. Après y avoir passé trois années, soit une de propédeutique et deux de philosophie, je reviens au pays afin d’y rencontrer et d’y vivre l’Église qui s’y trouve. Ainsi, je serai en stage pastoral à la paroisse Saint Maxime, à Laval, pour l’année 2022-2023.

Voici une citation de l’Évangile qui me touche et m’interpelle : « Vous connaîtrez la Vérité, et la « Vérité » vous rendra libre. (Jean 8, 32) » J’ai résolument mis une majuscule à « Vérité », car c’est une personne, le Christ !

Photo de Frederick Langlois

STÉPHANE GERMAIN

Séminariste en année de Stage 1

Je suis né à Québec et j’ai grandi dans cette ville.

J’ai travaillé une dizaine d’années comme animateur culturel et comédien. Puis, j’ai vécu 7 ans dans un monastère. Je commence ma deuxième année de théologie, après avoir passé toute une année en insertion à la Paroisse Saint-Luc/St. Luke.

Un de mes passages bibliques préférés : « …ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission » (Is 55, 11).

René Lambert

Séminariste en maîtrise 2

Natif de Montréal et benjamin d’une famille de quatre enfants, j’ai grandi dans la foi chrétienne alors que mes parents accordaient une grande importance à nous transmettre le souci de la justice et de la compassion. La foi de ma mère se manifestait par l’éducation au partage et à la charité.
Un moment très important dans ma vie spirituelle fut ma première communion. Suivant les conseils de ma mère, je fus alors seul dans ma chambre écoutant un chant religieux et récitant maladroitement une prière. C’est à ce moment qu’une présence aimante s’est manifestée en moi, trop jeune toutefois pour comprendre qu’il s’agissait de Jésus qui m’invitait à vivre une intimité de cœur avec Lui.
Le deuxième événement spirituel important dans ma vie fut la grâce de vivre une conversion du cœur, en 1991, sous la bienveillance maternelle de la Vierge Marie. Tout a débuté lorsque j’ai contemplé le visage de Notre Dame de la Paix, qui m’a conduit à regarder le visage de son fils Jésus. C’est à ce moment que l’appel à devenir prêtre est devenu présent en moi. Seulement Jésus pouvait me rendre heureux.
Tout en étant habité par ce désir d’être prêtre, j’ai poursuivi une vie professionnelle comme travailleur social et je me suis engagé dans l’Institut Voluntas Dei.
Maintenant, un nouveau chapitre de ma vie se présente avec mon admission au Grand Séminaire de l’Archidiocèse de Montréal. Une parole d’évangile qui est une lumière sous mes pas est la suivante : c’est la miséricorde que je veux et non pas le sacrifice (Mathieu 9,13)

Félix Lamontagne

Séminariste en philosophie 2

Je suis né à Ottawa de parents québécois et j’y ai grandi jusqu’à l’âge 17 ans. Avide de découvertes et aimant la science, je suis allé vivre dans la fascinante ville de Montréal pour y faire des études en génie mécanique à Polytechnique car, disais-je : « mon but, c’est d’être utile ».

N’ayant pas grandi dans un milieu pratiquant, ma vie n’était pas appuyée sur des valeurs morales et, après avoir rencontré différents défis et m’être retrouvé sans emploi, je me suis posé la question : « Qu’est-ce que je veux faire de ma vie »? « Comment puis-je être vraiment utile? Après quelques mois de pratique de spiritualité orientale, j’étais persuadé de la nécessité de prendre soin de mon âme par la prière, le jeûne et la charité, et que le but de ma vie était de servir.

À la suite d’une rencontre providentielle avec une dame âgée, que je me suis mis à aider à se rendre à l’église chaque jour, j’ai compris que c’était un cadeau inouï de pouvoir servir Dieu chaque jour en aidant cette dame. À travers elle et le prêtre de la paroisse que j’ai rencontré, j’ai peu à peu compris que c’est Jésus qui m’appelait à le suivre.

« J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie » (Ps 26, 4)

Photo de Frederick Langlois

Frédéric Langlois

Séminariste en année de Stage 1

Je suis né à Sherbrooke et j’ai grandi à Windsor, en Estrie. Je suis issu d’une famille pratiquante et j’ai fait l’école à la maison jusqu’au secondaire 5. Je me suis impliqué dans ma paroisse ainsi que dans bien des ressourcements pour les familles et des activités de nouvelle évangélisation. J’ai reçu des bases de philosophie et de théologie en vivant une année offerte par une communauté religieuse. Je suis entré au Grand Séminaire à 21 ans.

Je commence ma deuxième année de théologie après avoir vécu une année de pastorale dans la paroisse Bon-Pasteur à Sherbrooke.

Parmi mes passages bibliques préférés, mentionnons: « Rien n’est impossible à Dieu » Lc 1,37.

RICHARDSON LOUIS

Séminariste en théologie 2

Je suis né et j’ai grandi en Haïti. J’ai passé 4 ans dans une communauté religieuse. J’ai étudié la philosophie et j’ai travaillé pendant plusieurs années comme cuisinier et préposé aux bénéficiaires. Je suis arrivé à Montréal en 2017.

J’étais en propédeutique et je commence ma première année de théologie pour l’Archidiocèse de Montréal.

La parole qui m’a inspiré dans mon cheminement se trouve dans l’Évangile selon saint Luc (4, 18) : «L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés» Lc 4, 18.

Fritznel Mertyl

Séminariste en Stage 1

Je suis Mertyl Fritznel, je suis Haïtien. J’ai travaillé comme professeur de mathématiques et de chants religieux au collège congréganiste des filles du Sacré-Cœur. J’ai été professeur de sciences sociales, de littérature haïtienne, de catéchisme, de philosophie à l’école congréganiste de Saint-Alphonse-de-Liguori. J’ai été le directeur de cette institution pendant deux ans. Je suis diplômé en communication du journalisme à l’ISNAC/Haïti. J’ai complété mes études philosophiques et théologiques au Grand Séminaire Notre-Dame-d’Haïti. J’ai décroché des ceratias en management, en protection des mineurs et je suis diplômé en anglais aux Etats-Unis.

Actuellement, je suis étudiant de maîtrise en théologie pastorale au Grand Séminaire de l’Archidiocèse de Montréal, pour le Diocèse de Brooklyn New York.

Un des versets bibliques qui m’interpellent le plus est : « Non pour être servi mais pour servir » (Mt 20, 28).

DAVID OH

Séminariste en théologie 3

Je suis né en Corée du Sud. J’ai grandi et fait mes études en génie électrique aux États-Unis. J’ai ensuite travaillé dans ce domaine à Vancouver avant de m’installer à Montréal.

Je suis séminariste pour l’archidiocèse de Montréal, en année d’insertion pastorale à la paroisse Saint-Gilbert.

Un de mes passages bibliques préférés, c’est : « Demeurez en moi, comme moi en vous » (Jn 15, 4).

FRANÇOIS ROY 

Séminariste en année pastorale

Je suis né au Québec et j’ai grandi dans la ville de Gatineau. Suite à une expérience vécue dans une communauté franciscaine et après avoir entrepris des études en philosophie, j’ai fait la demande afin d’entrer au Séminaire comme candidat à la prêtrise.

Je suis actuellement séminariste en deuxième année de théologie pour le diocèse de Montréal.

Une parole de l’Écriture qui me rejoint: «Venez à moi vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos» Mt 11, 28.

RÉJEAN THIBODEAU 

Séminariste en année de stage 2, diacre transitoire

Je suis né au Québec en 1959. Je suis l’aîné d`une famille de cinq enfants. Bien que l’appel vocationnel ait fait partie de toute ma vie, j’ai choisi d’aller étudier en techniques administratives et j’ai obtenu mon diplôme d’études collégiales au CEGEP de Joliette. J’ai travaillé par la suite durant 32 ans comme répartiteur de nuit au Groupe Nadeau, spécialisé dans le transport de volailles vivantes. J’étais aussi responsable des paies et des dépôts.

Je n’ai jamais regretté la décision de tout quitter à 55 ans pour suivre le Christ. Pour moi la vie de séminariste est comme un travail à plein temps pour Dieu. Le Seigneur m’aide et m’ouvre continuellement la voie. Je considère que je suis déjà à son service.

Ma citation biblique: « …bon et fidèle serviteur…entre dans la joie de ton maître » Mt 25, 21.

Candidats en année de Fondation spirituelle et humaine

L’année de Fondation spirituelle et humaine introduit le candidat à la vie de futur séminariste.  Cette année de préparation, dite de propédeutique, se déroule en dehors de la communauté et du bâtiment du Grand Séminaire. Au terme de l’année, le candidat aura mûri une décision personnelle, libre et réfléchie quant à poursuivre ou non son cheminement vocationnel. Supportons de notre prière les candidats de l’année 2022-2023.

SAMY REKIK

MATEI TUDOR

Le conseil d’administration

Le conseil d’aministration du Grand Séminaire a le mandat général de faire toute chose concernant le contrôle et la gestion des affaires du Grand Séminaire. Il est formé d’une équipe de sept personnes désignées et nommées par l’archevêque pour un terme de trois ans. Elles s’engagent à agir avec soin, prudence, diligence et compétence, honnêteté et loyauté, dans son intérêt. Nous vous invitons à suivre ce lien pour consulter nos rapports annuels.

M. Normand Bélanger

Président

Bac en administration des affaires, HEC. Cours de formation pour officiers, Forces armées canadiennes. Copropriétaire d’une entreprise de fabrication de produits électriques avec 3 usines (Montréal-Nord, Caraïbes et Chine) avec points de vente au Canada et États-Unis, pendant 30 ans. Maintenant semi-retraité, depuis 9 ans et copropriétaire d’une agence d’importation privée de vin depuis 7 ans. Membre d’un conseil d’administration d’un OBNL s’occupant d’enfants trisomiques depuis 7 ans.

Mme Louise Couture

Vice-présidente

Maîtrise en psychoéducation, Université de Montréal, psychoéducatrice-psychothérapeute, 12 ans en milieu communautaire et scolaire et 27 ans en bureau privé, tout en étant collaboratrice à la Formation humaine au Grand séminaire de Montréal pendant 16 années (2003-2019). Maintenant retraitée active, engagée en Église avec son époux et auprès de sa famille (4 enfants et 8 petits-enfants) et couple-foyer à l’Institut Notre-Dame de Vie.

M. Sébastien Froidevaux

Secrétaire-trésorier

Directeur général, Fondation du Grand Séminaire de Montréal. Maturité professionnelle commerciale en Suisse. À Genève, il a été 4 ans éducateur spécialisé pour des personnes handicapées.  Il travaille depuis 10 ans à la Fondation du Grand Séminaire de Montréal. Il siège sur plusieurs conseils d’administration: Corporation de la Mutuelle d’assurance en Église, la Corporation du Sanctuaire du Saint-Sacrement de Montréal, Communications et société.

Abbé Silvain Cloutier

Administrateur

Prêtre diocésain ordonné en 2006, directeur du Service diocésain de la pastorale des Vocations sacerdotales et de l’Œuvre des vocations du diocèse de Montréal (pour de plus amples informations, voir Le Collège des formateurs plus haut sur cette page).

M. Réjean Leblanc

DP – Administrateur

Adjoint du répondant au diaconat permanent de l’Archidiocèse de Montréal, assistant coordonnateur et tuteur vocationnel à ce même office diocésain. Ordonné diacre permanent en 1989 en la paroisse Sainte-Claire de Montréal, certificats en études pastorales en 1996 et 1998 et activités pastorales pendant près de 30 années à Anjou et Pointe-Aux-Trembles. Cuisinier de formation et professeur de cuisine durant 26 années pour l’ITHQ et la commission scolaire de Montréal. Actif actuellement à la Paroisse de Saint-Eustache et célébration de la Parole dans les maisons funéraires depuis 1997. Ces expériences lui permettent de vivre avec toute la tendresse de Dieu sa Parole en accompagnant des candidats au diaconat permanent : grâce que le Seigneur lui a faite en vue du discernement et de l’écoute des personnes et des couples en cheminement diaconal. Époux de Claudette depuis 55 ans (1967), père de trois enfants et grand-père de 3 petits-fils.

M. Pierre-Jean Cyr

Administrateur

Pharmacien communautaire à Montréal depuis 1983 et co-propriétaire d’une pharmacie depuis 1986. Administrateur à l’Ordre des Pharmaciens de 2003 à 2009 et membre du comité exécutif comme trésorier de l’Ordre des Pharmaciens pendant deux ans. Maître de stage affilié à l’Université de Montréal comme clinicien-associé pendant 16 ans. Membre de plusieurs comités consultatifs du Groupe Jean Coutu au cours de sa carrière. Membre du conseil d’administration de Sopropharm (association des pharmaciens propriétaires de pharmacies Jean Coutu) depuis 2013. Marié à Michèle depuis 39 ans et fier père de deux filles.

M. Guy Guindon

PSS – Recteur, invité de droit

Mme Catherine Prud’homme

Directrice des études, invitée d’office

Nos partenaires